Généralités sur les Golden Retrievers

Le caractère du Golden

Le golden retriever est un chien merveilleux. Il n'est que douceur, amour, tendresse. Un golden est LE chien de la famille par excellence. Il ravit les enfants avec lesquels il est patient et joue de nombreuses heures ; le papa pour le jogging du dimanche matin, la maman pour les câlins. C'est un chien à l'aise partout, qui n'a pas peur. Il est dénué de toute agressivité envers les êtres humains : c'est un très mauvais gardien. Il aboie généralement peu. Il ADORE l'eau.

MAIS ATTENTION : tout cela est valable pour un golden de race pure issu d'un élevage qui aura su sélectionner les souches pour conserver ce caractère exceptionnel mais aussi sociabiliser les chiots dès leurs premières heures afin de leur apporter le maximum de stimuli sensoriels. Ce n'est qu'ainsi que le caractère superbe du golden peut perdurer, grâce à des passionnés des chiens et non des sous...

Le golden est un chien un peu sensible : grondez le à bon escient, en calculant le débit de votre volume sonore... Toute bêtise doit être punie mais nos chiens se vexent rapidement, peuvent prendre la mouche, et même se bloquer sur une action bien précise. On a l'impression qu'il se pose beaucoup de questions avant de faire quelque chose.



Les activités du Golden

Les activités du Golden sont multiples. Trop nombreux sont les personnes qui croient que ce chien n'est qu'un chien de compagnie... C'est déjà pas mal, remarquez d'avoir un bon chien de compagnie! Mais avant de décorer avantageusement nos canapés, le golden a été créé pour le rapport du gibier, c'est un chien de chasse très à l'aise au marais d'ailleurs.

Il excelle dans de nombreuses activités car le golden adore vous faire plaisir et mettra toute sont intelligence à votre service si vous savez le prendre!

  • chien de chasse
  • auxiliaire de vie pour les personnes handicapées ou non voyantes. Le golden peut comprendre 50 mots et les associer à 50 actions différentes...
  • chiens d'avalanche
  • chiens de décombres
  • ils sont utilisés pour prévoir les crises d'épilepsie de malades car ils sont tellement sensibles qu'ils peuvent ressentir les infimes modifications du comportement qui précèdent une crise...
  • agility
  • compagnie (câlins, creuser un golf 18 trous dans le jardin, câlins, manger, dormir, câlins, courir après des lapins invisibles, ne pas trop rester seul, câlins, rapporter à sont maître tout ce qui peut être transporté... En fait voilà les activités favorites et usuelles de nos goldens!)

Votre chien voudra vous satisfaire quelle que soit l'activité que vous ayez choisi de partager avec lui.

Le standard

Aspect général :Chien harmonieux bien proportionné, actif, puissant, bien uni dans ses allures, de constitution robuste, à l'expression empreinte de douceur.

Caractéristiques : Docile, intelligent, naturellement doué pour le travail.

Tempérament : Doux, amical et sur de lui.

Tête et Crâne : Tête bien proportionnée et bien ciselée. Crâne large , sans être lourd. Belle attache de la tête avec l'encolure. Museau puissant, large et haut.
La longueur du chanfrein est approximativement égale à celle du crâne, du stop bien marqué à l'occiput. La truffe est noire.

Yeux : Marrons foncés, bien écartés. le bord des paupières est foncé.

Oreilles : De taille moyenne et attachées à peu près au niveau des yeux.

Mâchoires : Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires.

Cou : De bonne longueur.

Avant-Main : Les membres antérieurs sont droits ; ils ont une bonne ossature. Épaules bien obliques. Omoplates longues et bras d'égales longueur font que les antérieurs, du coude au sol, sont bien disposés sous le corps. Les coudes sont bien au corps.

Corps : Bien équilibré ; rein court ; poitrine bien descendue dans la région sternale. Les côtes sont bien descendues et bien cintrées. Ligne du dessus horizontale.

Arrière-Main : Le rein et les membres postérieurs sont forts et musclés. Les jambes sont solides et les grassets sont bien angulés. Les jarrets sont bien descendus. Les canons métatarsiens, Vu de derrière, sont d'aplomb. Les jarrets ne tournent ni en dedans, ni en dehors. Les jarrets de vache sont à proscrire.

Pieds : Ronds ; pieds de chat.

Queue : Attachée et portée au niveau du dos. Elle atteint le jarret. Elle ne s'enroule pas à l'extrémité.

Allures et Mouvement : Allures énergiques, avec beaucoup d'impulsion. Les membres antérieurs et postérieurs se déplacent dans des plans parallèles à l'axe du corps. L'enjambée est longue et dégagée sans aucune tendance à relever les antérieurs.

Poil : Le poil est plat ou ondulé avec de bonnes franges. Le sous-poil est serré et imperméable.

Couleur : N'importe quel ton or ou crème. Ne doit être ni rouge, ni acajou. On admet la présence de quelques poils blancs uniquement au poitrail.

Taille : Hauteur au garrot : mâles 56 à 61 cm, femelles : 51 à 56 cm.

Défauts : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.

Les angulations

Il arrive très souvent de voir dans les rings d'exposition le ou la juge "mettre les mains dans le chien".
Parfois malheureusement, celàa n'arrive pas et c'est très dommage.

Ce n'est pas pour le plaisir de "trifouiller du chien" que cette opération est réalisée, mais elle a pour but premier de vérifier les angulations du sujet exposé.
En effet, les angulations et leurs qualités sont un des points-clefs de la construction du Golden Retriever.

Il ne faut absolument pas oublier que si ce merveilleux chien présente de multiples qualités, il a été développé et élevé pour aller chercher les gibiers morts ou blessés sur des terrains de chasse variés et accidentés. Il est donc nécessaire qu'il possède les caractéristiques physiques nécessaires à son activité première. Il ou elle doit pouvoir tout au long d'une journée de chasse ramener des oiseaux, parfois en franchissant des fossés.

Le schéma ci-dessous vous permettra de mieux comprendre la construction quasi-idéale d'un Golden Retriever, et de éventuellement de minimiser la sensation de subjectivité qui peut vous remplir si un ou une juge vous parle d'une épaule ou d'une arrière-main "un peu droite" .

Il est admis, malgré l'absence de précision dans le standard que l'omoplate doit être inclinée de 45° par rapport à la verticale et doit former un angle droit avec l'humérus. De plus la dimension de ces deux os doit être identique. Autre point de repère, une ligne verticale tracée virtuellement  du haut de l'omoplate et passant par la partie arrière du coude doit tomber juste derrière les pieds avant.

Pour mesurer des dimensions et ses angles il faut prendre comme point de repère le haut de l'omoplate au garrot ( à l'endroit où la colonne vertébrale est cachée), l'articulation de l'épaule à l'avant du poitrail et l'arrière de l'articulation du coude.

En ce qui concerne l'arrière-main, il est admis que l'inclinaison du pelvis (bassin) doit être de 30° par rapport à l'horizontale. Le fémur lui étant positionné perpendiculairement . De la même façon, le tibia et le fémur doivent former un angle droit. De plus ces trois os doivent être de dimensions équivalentes.

Les jarrets doivent être verticaux et une ligne verticale virtuelle passant en leur milieu doit rejoindre l'extrémité postérieure du pelvis.

Un ou une Golden Retriever bien construit(e) doit pouvoir tenir naturellement un équilibre statique.
C'est pour cela que certains juges demandent de lâcher les mains lors de présentations dites "classiques", afin de vérifier le bon équilibre statique du sujet présenté.

Les couleurs

En parlant des couleurs, nous allons aborder un sujet apparemment très sensible, alors qu'il ne le devrait pas.

Tout d'abord, reprenons le standard et son corollaire dans la cynophylie française,
les points de non-confirmation.

Standard : N'importe quel ton or ou crème. Ne doit être ni rouge, ni acajou. On admet la présence de quelques poils blancs uniquement au poitrail.

Points de non-Confirmation : Couleur acajou ou blanche,

Tout ceci parait extrêmement logique, bien qu'il y ait un apport important de Setter Irlandais au moment de la création de la race, le Golden Retriever se doit de respecter son nom qui ne s'est réellement imposé que vers 1910.

D'autre part, il doit aussi respecter sa fonction première qui d'aller chercher des oiseaux blessés ou morts. Imaginez aller à la chasse à la tonne avec un chien blanc, vous avez de grandes chances de rentrer avec une gibecière vide, sans que vos qualités de tireur, ni celles de retriever de votre Golden soient en cause.

Le débat est donc de définir à quoi correspondent les couleurs blanc ou acajou.





Il existe deux autres possibilités:

1 Celle qui consiste à occulter tout ce qui est écrit au sujet de la couleur blanche, et à transformer la couleur gold en acajou.

2 Celle qui consiste à ne rien définir, et de laisser la porte ouverte à toutes les subjectivités.


Comme dans la nature le blanc absolu n'existe pas, il est très facile d'expliquer qu'un golden très,très,très clair est crème, même si sa couleur est beaucoup plus proche de la crème chantilly en bombe que l'on achète au supermarché que de la couleur de la crème produite dans les fermes anglaises dans les années trente.

De la même façon, il existe des nuances infinies de rouge voir d'acajou. Par contre, dans le domaine de la cynophilie, nous connaissons tous une une race qui revendique la couleur rouge, il s'agît du setter irlandais, ce qui donne un point de repère.


.

Nous voyons donc que la palette des couleurs est extrêmement large.



Cette autre photo illustre aussi clairement l'éventail de couleurs autorisées, les deux extrêmes étant exclues. Nous voyons aussi que la nuance est très fine entre les deux extrêmes non tolérés et leurs voisins

Il est donc relativement facile de définir la gamme de couleurs autorisées, le plus visuel étant de se repérer aux exemples proposés par Wendy Andrews, à savoir le samoyede pour le blanc (hors standard) , et le setter irlandais pour le rouge et/ou l'acajou(hors standard).


Le travail
Le Golden retriever est un chien de chasse, eh oui. Il existe certaines épreuves afin de mettre en évidence ses qualités innées de rapporteur...

Les épreuves de travail sont une manière de sélectionner les meilleurs éléments au niveau de leur instinct et de leurs prédispositions au rapport de gibier.

A l'origine, le golden avait pour mission de rapporter le gibier d'eau au marais où il est particulièrement à l'aise.

Il va de soit que le travail seul  ne suffit pas à l'amélioration de la race ; il faut y ajouter :

la conformité au standard,
le dépistage des tares héréditaires (dysplasie de la hanche ou tares oculaires)
les dépistage des anomalies génétiques et héréditaires
et bien entendu, le caractère.


Voici le "programme" des épreuves spécifiques pour les retrievers :



Le TAN ou Test d'Aptitudes Naturelles

L'intérêt de ce test est d'être fait précocement, avant que le dressage fausse les conclusions. La S.C.C. à fixé les limites entre 9 et 24 mois. L'obtention du TAN, donne un point supplémentaire sur la grille de sélection.

TEST DE SOCIABILITE

Les chiens par groupe de 3 ou 4, mâles et femelles mélangés effectuent des passages rapprochés les uns près des autres, tenus en laisse par leur maître. Ils sont lâchés petit à petit, pour constater qu'ils n'ont aucune animosité entre eux. Tout signe même minime d'agressivité est éliminatoire.

TEST DE CALME

Un coup de fusil tiré près ( 5m ) déterminera s'il y a crainte ou sérénité à la détonation. Le chien est tenu en laisse debout ( laisse souple de 2 mètres )

TEST DE NEZ

Du gibier sera caché dans un buisson ou dans une mue. Les chiens devront passer à côté non tenus en laisse et manifesteront de l'intérêt pour cette odeur. Le rapport d'un pigeon posé à vue sera demandé, ce seul refus de rapport ne sera pas éliminatoire.

TEST DU RAPPORT

Un objet sera lancé dans l'herbe. Le chien devra s'élancer pour le chercher. Si le rapport n'est pas fait impeccablement dans la main, ce n'est pas grave. Le but est de contrôler qu'il a l'élan naturel pour le chercher, le prendre et le rapporter. Rapport d'un gibier à son maître.

TEST A L'EAU

Un objet sera lancé dans l'eau profonde. Même raisonnement que pour le test sur terre mais tout refus d'entrer dans l'eau sera sanctionné.









L'épreuve A



Pour les chiens n'ayant jamais été présenté en Fields, ou n'ayant jamais obtenu de qualificatif. Pas de limite d'âge, mais présentation en laisse.

OBEISSANCE

Marche au pied 20 mètres. Chien assis sans bouger.

Eloignement du conducteur à 20 mètres.

Immobilité 30 secondes

Rappel du chien et pendant le retour un coup de fusil sera tiré au loin.

TEST DE SOCIABILITE

Les chiens par groupe de 3 ou 4 mâles et femelles mélangés effectuent des passages rapprochés près des autres tenus en laisse par leur maître. Ils sont lâchés petit à petit pour constater qu'ils n'ont aucune animosité entre eux. Tout signe même minime d'agressivité est éliminatoire.

TEST DE NEZ

Du gibier sera caché dans un buisson ou dans une mue. Les chiens devront passer à bon vent, à côté, non tenus en laisse et manifesteront de l'intérêt pour cette odeur. Le rapport à vue d'un pigeon est demandé (à bon vent).

RAPPORT A L'EAU

D'un apportable lancé à la main en eau profonde.

RAPPORT A VUE

D'un apportable lancé en plaine au lanceur. Le chien est tenu en laisse debout ( laisse souple de 2 m ). Le juge est derrière lui et peut ainsi noter la sérénité au coup de feu.



RAPPORT A COUVERT

D'un apportable lancé au lanceur, à bon vent.


Apportable mal chargé







L'épreuve B

Pour chiens déjà bien mis quelque soit l'âge. Le carnet de travail est nécessaire à l'inscription à l'épreuve B. Pour le commander, adressez vous à la société centrale canine. L'épreuve B est est condition sine qua non d'accession aux fields trials.

A l'anglaise d'un bout à l'autre du concours : sans laisse, cette épreuve permet d'inscrire le chien directement pour les Fields à l'anglaise.

A la Française : présentation en laisse.

OBEISSANCE

Marche au pied 20 mètres. Chien assis sans bouger.

Eloignement du conducteur à 20 mètres.

Immobilité 1 minute

Rappel du chien et pendant le retour, un coup de fusil tiré au loin ( 20m )

RAPPORT A L'EAU

2 apportables sont lancés, l'un à côté de l'autre, en eau profonde au lanceur ( 20 à 30 m ), distance entre les 2 apportables 5 à 10 m. En aucun cas le concurrent ne doit changer d'apportable.

Rapport des 2 apportables par le même chien. Pendantle retour du 2 eme rapport, un apportable sera lancé à la main 5 à 6 mètres environ à côté du chien et 2 à 3 mètres devant lui, sans que le rapport en cours soit perturbé. Le chien doit ensuite aller chercher le dernier apportable.







CHACUN

DES STADES

DE CETTE EPREUVE

EST

ELIMINATOIRE.











RAPPORT DE 2 APPORTABLES

    Les chiens seront mis en condition de battue : 3 en ligne à distance d'environ 10 m les uns des autres. Les 6 apportables ( 3 en plaine, 3 en terrain fourré ) seront lancés de la façon suivante, à l'aide d'un lanceur de type carabine : Pour chaque chien le lanceur enverra le premier apportable en plaine puis le second dans le terrain fourré et ainsi de suite jusqu'à ce que les 6 apportables soient lancés. Un tirage au sort rapide type courte paille sera effectué pour déterminer l'ordre de passage des 3 chiens. Les chiens passeront dans l'ordre déterminé par le tirage au sort pour le 1er passage et ils passeront dans l'ordre inversé pour l'apportable au fourré. Le temps sera limité pour chaque passage. Le 1er rapport doit être fait dans la minute sinon le chien est rappelé.

RAPPORT A L'AVEUGLE

Le pigeon mort sera posé à la main, à environ 30 mètres, pour chaque concurrent hors de la vue du chien ( sans faire une piste pour le chien en allant le mettre en place ). Sans coup de feu. Tous les chiens seront envoyés à BON VENT. Les derniers étant désavantagés par les passages successifs des premiers, il est nécessaire de déplacer progressivement le concours.

Dans la mesure du possible les organisateurs s'efforceront de mettre tous les chiens dans les mêmes conditions de travail. Les juges chronomètreront les épreuves ( environ 5 minutes ) selon le nombre d'engagés et la difficulté du travail.





Les Fields Trials

Les Fields Trials sont des concours de chasse organisés afin de mettre en valeur l'instinct et le dressage des chiens.

           

La finalité des Field Trials est l'amélioration des Retrievers par la découverte et la sélection sur le terrain des meilleurs représentants de chaque race faisant preuve de sagesse en battue, de marking, d'entreprise, de courage, de nez, de persévérance, d'une bonne charge et d'un retour rapide pour les signaler à l'attention des éleveurs en leur accordant le titre de Trial







Le titre de Trialer

Le titre de Trialer est décerné aux chiens ayant obtenu 2 qualificatifs "Très Bon" en Field Trial.







Le Brevet Internationnal de Chasse Pratique ou BICP "Terre et eau pour Retrievers"

Le BICP met le chien en conditions réelles de chasse : pistage, sagesse, rapport. c'est une activité particulièrement intéressante. De plus, elle peut permettre à un chien qui a un réel problème avec les apportables d'entrer en Field Trial.

En effet, l'obtention d'un BICP 1ère ou 2ème catégorie est équivalente à un TB en field Trial. Ce BICP 1ère ou 2ème catégorie permet l'engagement en classe travail et permet l'entrée en field trial même sans l'obtention du sélectif B.



Avis aux amateurs et aux courageux... C'est passionnant mais très difficile!







Les autres activités du Golden Retriever

Nos Golden sont des chiens particulièrement intelligents. Ils sont capables d'assimiler environ 50 mots et d'y faire correspondre des actions différentes. C'est ainsi que nos chiens excellent dans de nombreux domaines :

  • L'assistance aux personnes handicapées
  • Recherche de décombres
  • L'agility
  • L'obédiance
  • Recherches de drogue et d'explosifs...

Le but des expositions de beauté

Le but des expositions canines est de primer les sujets les plus proches du standard. Cette sélection ne se fait que sur des critères morphologiques par rapport à un "idéal de construction".

Les expositions permettent de sélectionner les meilleurs sujets (sur un critère essentiellement physique) afin d'améliorer la race.



Il va de soit que les expositions seules ne suffisent pas à l'amélioration de la race ; il faut y ajouter :

le travail,
le dépistage des tares héréditaires (dysplasie de la hanche ou tares oculaires)
les dépistage des anomalies génétiques et héréditaires
et bien entendu, le caractère.


Déroulement d'une exposition de beauté

L'inscription
Les expositions canines se déroulent  dans la France entière et il y en a pratiquement tous les week-ends. Pour trouver la liste de ces expositions, renseignez vous auprès de la société centrale canine.

Les inscriptions sont cloturées environ 1 mois avant la date de l'exposition. Pour vous inscrire, il vous faut remplir une feuille reprenant toutes vos coordonnées et une fiche de renseignements sur votre chien. Pour l'obtenir, il faut contacter la Société Canine Régionale qui organise l'exposition ou vous connecter sur www.cedia.fr ou www.italiq.com (engagements en ligne possibles)

Pour participer à des expositions, votre chien doit être tatoué (ou identifié par transpondeur) et être au LOF (avoir un certificat de naissance) dans la plupart des cas...

Il faut savoir dans quelle classe engager votre chien : cela dépend de son âge le plus souvent : 6 à 9 mois en puppy, 9 à 18 mois en jeune, 15 à 24 mois en intermédiaire, à partir de 15 mois pour les classes ouverte (adulte), champion ou travail, à partir de 7 ans pour les vétérans.

Les différents types d'expositions :

       
  • les expositions internationales où l'on décerne le CACIB (certificat d'aptitude au championnat international de beauté). Si l'on accumule plusieurs de ces titres en France et à l'étranger et que le chien obtient un résultat minimum en travail, il devient Champion International de Beauté. Seules les classes ouverte, travail, intermédiaire et champion concourrent pour le CACIB.



       
  • les expositions nationales où est décerné le CACS (certificat d'aptitude de conformité au standard). Les classe ouverte, travail et intermédiaire concourrent pour le CACS. Plusieurs de ces CACS collectés permettent l'homologation du titre de champion de France, alliés à des résultats en travail et surtout l'obtention du CACS de la Nationale d'élevage ou du Championnat de France.

       
  • les nationales d'élevages. Il s'agit d'expositions organisées par les clubs de race. Le CACS mis en jeu peut apporter le titre de champion de France.

       
  • les expositions de championnat : Lors du championnat de France est aussi mis en jeu un CACS qui peut permettre à un chien de devenir champion de France de Beauté

Les préparatifs
Une exposition de beauté se joue sur des critères morphologiques. Il importe donc que votre Golden soit le plus en valeur possible ce jour-là. C'est ainsi qu'il doit être toiletté environ 3 semaines avant la date fatidique, non pas LAVE mais TOILETTE. En général, les toiletteurs ne savent pas vraiment toiletter les goldens (à part quelques uns bien entendu). Il faut couper quelques poils au niveau de l'encolure, des pattes, de la queue... Tout ceci afin de mettre votre chien le plus en valeur possible : mettre en avant ses qualités et gommer ses défaut (le chien parfait n'existe pas!).

Un petit bain quelques jours avant le grand jour permettra de nettoyer son pelage. Faites bien cela quelques jours avant afin que le poil ait le temps de retomber... En effet, on ne souhaite pas voir un golden trop apprété.


En expo, pas de stress, on attend son tour

L'organisation de la journée
Une exposition se déroule sur toute une journée. il convient de s'y trouver dès le matin pour repérer les lieux : les rings, les cages, les juges... Eventuellement discuter avec les autres concurents et demander des conseils.

Les jugements commencent en général vers 10 heures (l'heure exacte est inscrite sur la feuille d'engagement). Les jugements se font en général dans l'ordre du catalogue. Veillez à être bien attentifs car on n'appelle pas les retardataires et les expositions où l'on sait à quelle heure on va passer en jugement sont très très rares (trop rares!). Si vous n'êtes pas présent à l'entrée du ring quand c'est la classe de votre chien qui est appelée, vous ne pourrez plus être jugé et on ne vous attendra pas...

Une journée d'exposition peut paraître bien longue pour les maîtres comme pour les chiens ; en effet, on se doit de rester jusqu'à la fin pour permettre aux visiteurs de voir les chiens.

La présentation au juge
Le juge examine les points de conformité de votre chien par rapport au standard, c'est à dire à un "idéal physique" de la race.

Dès votre entrée sur le ring, mettez vous dans l'ordre des numéros avec les autres concurrents. Puis présentez votre chien dans une position statique afin que le juge puisse apprécier sa construction :



Le juge va ensuite demander à tous les concurrents de trotter autour du ring. Rappelez vous que le juge est là pour juger les chien en aucun cas vos mollets : ne vous metez pas entre le juge et le chien!

Puis il va examinier chaque chien individuellement : en position statique, puis au trot ; il va vous demander dans un premier temps de faire un aller-retour, bien en ligne puis de faire un triangle. Ces figures lui permettent d'apprécier les allures du chien.

       

La manière de se déplacer est très importante car parfois le chien peut être beau comme un prince en statique mais marcher comme un mannant!

A la fin, le juge classe les chiens dans sont ordre de préférence et distribue les commentaires et les cartons de jugement.



Les qualificatifs et prix
S'il est certes agréable pour un exposant de voir son chien en tête et paré du carton CACIB, c'est souvent une déception pour le propriétaire du chien classé second, et pourtant, c'est sur un infime détail, sur une impression que le juge, qui est obligé de classer un 1er, un 2nd... a fondé son jugement



EN CHIEN DE RACE, SEUL LE QUALIFICATIF COMPTE. Que le chien soit 2nd ou 8ème, s'il est classé Excellent, c'est qu'il est bien proche du 1er et sa valeur est certes plus grande que celle du Bon. Messieurs  les juges ont été invités par la Société Centrale Canine à observer certaine directives. Elles ont surtout pour but de donner à chaque qualificatif sa valeur réelle et surtout de revaloriser le qualificatif TRES BON souvent considéré par l'amateur comme "inférieur", alors qu'en réalité ce qualificatif s'adresse à un TRES BON CHIEN.

Il est rappelé que le juge porte son jugement sur le chien au moment précis où il est dans le ring, sans tenir compte des succès passés, et encore moins en anticipant sur l'avenir.

EXCELLENT : ne doit être attibué à un chien se rapprochant de très près du standard idéal de la race, présenté en parfaite condition, réalisant un ensemble harmonieux et équilibré, ayant de la classe et une brillante allure. La supériorité de ses qualités vis à vis de la race dominera ses petites imperfections, mais il possèdera les caractéristiques de son sexe.

TRES BON : ne sera attribué à un chien parfaitement typé, équilibré dans ses proportions, en bonne condition physique. Il sera toléré quelques défauts véniels, mais non morphologiques. Ce qualificatif ne peut récompenser qu'un chien de qualité.

BON : doit être attribué à un chien possédant les caractéristiques de la race, mais accusant des défauts, à condition que ceux ci ne soient pas rédhibitoires.

ASSEZ BON : est à attribuer à un chien suffisemment typé sans qualités notoires ou pas en condition physique.



Quoi qu'il en soit, le juge est un être humain. Ce qui implique que chaque juge a son propre standard : certains vont préférer les chiens clairs, d'autres les foncés, d'autres encore les petits et d'autres les grands...L'essentiel est d'amener son chien en exposition dans la meilleure condition possible, et après, le juge décide.

Il ne faut surtout pas repartir d'une exposition en se disant que ce sont les éleveurs qui gagnent tout... Il faut comprendre comment cela se passe : nous, éleveurs, sélectionnons nos chiens sur ce critère de beauté en partie depuis des années, nous savons les toiletter de manière à mettre en avant leurs qualités et estomper leurs défauts ; de même pour la présentation : un juge parvient mieux à juger un chien qui ne bouge pas et qui est habitué à ce type "d'exercice" par rapport à un chien qui ne cesse de gigotter! Alors c'est vrai, les éleveurs gagnent souvent mais j'ai vu des gens qui venaient juste faire confirmer leur chien qui sont repartis avec un CACS ou même un CACIB. L'essentiel est avant tout de partager un moment avec son chien et avec d'autres passionnés de goldens.

J'ai inscrit mon premier chien ,N'Kiaï, un jour, comme ça, pour voir... je n'y connaissais rien... C'était à Mantes la Jolie en 1998. Mon Kiki a été classé 1er Très prometteur... Quelle fièreté... Et c'est ainsi que tout a commencé... D'exposition en exposition, on apprend comment mieux présenter, toiletter et mettre en valeur son chien... C'est un monde intéressant et captivant, dur parfois, mais toujours chargé d'émotions...



La confirmation

C'est l'acte obligé pour la "confirmation" du pedigree. Elle ne peut être faite qu'à l'âge de 15 mois. Jusqu'à cet âge, les chiens nés en France ne possèdent qu'un certificat de naissance. Les chiens nés à l'étranger, dans un pays membre de la FCI ou dans pays non affilié dont le Livre des Origines est reconnu par la FCI, possèdent un pedigree export. Le but est que le chien soit examiné et qu'un juge expert confirmateur notifie qu'il correspond bien aux critères de sa race, et donc qu'il puisse engendrer des descendants de pure race.

Cette confirmation est obligatoire pour les reproducteurs des deux sexes et indispensable pour l'inscription définitive au Livre Généalogique permettant aux propriétaires de pouvoir reproduire des sujets inscriptibles au titre de la descendance. Elle doit avoir été obtenue et l'inscription définitive au Livre des Origines Française (LOF) avant toutes reproductions.

Les Confirmations peuvent avoir lieu le jour de l'exposition ou en journées familiales du RCF ou journées de confirmations organisées par les sociétés canines.. Le Juge confirmateur devra s'assurer que les propriétaires ont rempli le formulaire d'examen de confirmation et sont possesseurs du certificat de naissance et de la carte de tatouage.

Le Juge examine le chien dans son ensemble, vérifie si le chien est conforme aux critères du standard de la race et si aucun point de confirmation n'est présent (prognatie, manque de type, manque de taille, monorchidie, cryptorchidie...).

Les qualificatifs peuvent être pour Apte: Excellent, Très Bon, Bon et Assez Bon. En cas d'Inaptitude, le motif du refus doit être inscrit sur le Certificat de naissance et n'est valable qu'un an. A l'issue de cette année vous avez la possibilité de le représenter pour une nouvelle confirmation.

En France à l'heure actuelle, la confirmation à titre initiale pour les golden n'est plus possible. La confirmation à titre initial est une confirmation demandée pour un chien né sans certificat de naissance.



Copyright © P&P 2015. Tous droits réservés.
Mis à jour le lundi 8 juin 2020
Ajouter ce site à vos favoris

Pour signer notre livre d'or
 
Peace & Plenty - Christelle - 06.70.24.80.61 - plentydogs@gmail.com
Elevage situé à 50 minutes à l'est de Paris, accès par l'A4

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Peace and Plenty Golden Retrievers et Sacrés de Birmanie

Faites également la promotion de votre Page